Êtes-vous à l’abri du monoxyde de carbone ?

Cette année encore, les médias en font largement l'écho.

Le retour du froid s’accompagne des intoxications au monoxyde de carbone, lourdes de conséquences pour la santé, parfois mortelles. Le monoxyde de carbone résulte d’une mauvaise combustion des dispositifs de chauffage et de production d'eau chaude. Et ce, quelle que soit la source d’énergie utilisée, gaz, fuel, pétrole ou bois, associée le plus souvent à une ventilation insuffisante.

Le maintien d’une aération permanente, la vérification des équipements et de leur installation, l’entretien des conduits d’évacuation par un professionnel qualifié une fois par an restent les meilleurs gages de sécurité. L’intoxication se caractérise par des maux de tête, des nausées, des vomissements.

En cas de doute :

• aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres,
• arrêter les appareils de combustion,
• faire évacuer les lieux,
• appeler les secours : 112, 18 ou 15,
• ne réintégrer les locaux qu’après l’avis d’un professionnel.

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.